Il est possible d’intégrer les cours à tout moment au cours de l’année. En fait, j’ai organisé mes cours de façon à ce qu’on puisse les intégrer à tout moment Donc pas d’inquiétude, vous venez quand vous voulez !

Je te laisse juger par toi-même, et je compte sur toi pour me dire si ça marche ou pas.

Bien entendu, il pourra soit suivre le cours s’il sait danser ou s’installer sagement dans un coin et profiter du spectacle.

OK5

 

DSC00269

DSC00275

DSC00276

Ces danses ont des origines géographiques différentes, bien entendu : la salsa cubaine vient de Cuba, la portoricaine de Porto Rico et la colombienne de Colombie. En outre, chacune de ces danses va de pair avec des déplacements et des passes qui lui sont propres (par exemple, la salsa portoricaine se danse en ligne).

La salsa cubaine est dynamique, tonique, festive et joyeuse. C’est la forme de salsa la plus populaire à Paris, de très loin. Etant donné que vous souhaitez certainement pouvoir sortir danser, je vous conseille vivement d’apprendre la salsa cubaine. Donc si vous hésitez entre les trois types de salsa, n’hésitez plus.

Bien danser nécessite d’abord de développer le sens du rythme, aussi bien pour les cavalières que pour les cavaliers. Il y a aussi des caractéristiques spécifiques aux dames et aux hommes.

Pour les dames : Le niveau d’une cavalière se mesure en plus à sa capacité à « suivre » le guidage de son cavalier.

Je dirais qu’il faut entre trois et six mois de pratique régulière pour bien danser.

 

Pour les hommes : Bien danser implique avant tout de savoir guider sa partenaire. Par ailleurs il doit gérer plusieurs paramètres : le rythme, la musique, les figures, le sourire, bref c’est lui qui mène la danse, c’est pour cela qu’on dit que la salsa est une danse de machos.

Revers de ma médaille : si la danse est ratée, c’est 100% la faute du cavalier mais si elle est réussie, les lauriers sont partagés, donc les filles, vous avez toutes les bonnes raisons d’apprendre la salsa.

A mon avis, un cavalier sera à l’aise au bout d’un an de pratique environ.

Pour devenir un bon danseur, il est nécessaire de prendre des cours mais aussi de sortir dans des soirées. Quel que soit le lieu, l’apprentissage implique de se tromper et de corriger ses erreurs, un certain nombre de fois.

Petit à petit, vous allez acquérir une meilleure maîtrise de votre corps, votre danse deviendra plus fluide, votre guidage plus clair, une ouïe plus affinée et vous pourrez profiter davantage de la danse en prenant des libertés et en « jouant » avec votre partenaire, signe indéniable d’une danse de haut niveau. A plus long terme, chaque danseur développe son propre style, qui est comme sa signature. C’est pour cela qu’un cavalier ne danse pas la salsa de la même façon qu’un autre.

Sans faire de généralité, la fille aime les chaussures plates au début de son apprentissage, peut-être parce qu’elle n’a pas une totale assurance de son corps.

20160306_200507_Richtone(HDR)

DSC00277

OK2

Et quand la fille a un bon niveau, elle commence à mettre des talons pour s’élever, comme si elle planait dans la danse.

20160306_200330_Richtone(HDR)

L’essentiel est que vous soyez à l’aise dans ce que vous portez.

Bon, les hommes, on est toujours avec des chaussures plates. Je n’ai pas encore vu un cavalier avec des talons.

20160306_200355_Richtone(HDR)

photo

Il n’y a pas d’âge pour danser la salsa (ou toute autre danse d’ailleurs). La preuve en image avec cette vidéo d’un jeune garçon et d’une dame d’un certain âge.

Video de Nino, 14 ans

Video de Paddy, 80 ans

©2018 Salsa connexion - Conditions générales de danse

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?